Amélie Laval

Militante du roman-photo spéculatif

À Marseille depuis 2014, Amélie Laval a d’abord travaillé pour une association d’éducation populaire. Elle a ainsi participé aux activités de la Baguette Magique, une revue autoéditée et réalisée par un groupe d’habitantes de la cité de la Castellane Par ailleurs, elle lance un atelier d’édition en risographie avec d’autres artistes et publie plusieurs projets féministes (A life defiant 2017, Sorcières 2018). Elle mène désormais des projets de narration visuelle utilisant tour à tour le roman-photo, la scénographie, le photocollage et le dessin. Son premier roman-photo de science-fiction Le syndicat des algues brunes est paru en 2018 aux éditions FLBLB. Elle créé régulièrement des images pour la revue Panthère Première et anime des ateliers de fanzines et d’autofiction photographique avec des groupes d’habitant.e.s.

Elle a collaboré avec les Gammares pour l’illustration de la Gazette n°2.

https://cargocollective.com/amelielaval