Bivouac Centrale Parc

Informations pratiques

L’été était de retour, avec ses ciels sans nuages, ses horizons troubles et ses nuits accueillantes. Nous avons attrapé nos sacs et nos chaussures pour reprendre la grande marche. Pendant l’hiver, nous avions observé les cheminées de Ponteau se démanteler lentement, arpenté encore et toujours les rivières, et cherché les plastiques de l’Étang de Berre. En chemin, nous avions croisé plusieurs data centers, quelques éoliennes et des moulins à eau.
Alors, nous nous sommes demandé ce qui reliait tout ça, qu’elle était cette carte mystérieuse dans laquelle on marchait en se rendant attentif·ves aux infrastructures partout présentes?
On a eu envie de se regrouper, de faire converger nos énergies motrices vers un point central.

Et si le fait d’être là, ensemble, pouvait troubler les flux ?


Le bivouac de l’année dernière nous avait amenés à considérer les paysages industriels de la pétrochimie comme des « communs négatifs ». Ces « communs », même quand on les démantèle, les invisibilise ou les délocalise, sont un héritage dont il nous semblait important de raconter les mémoires, pour essayer de trouver le chemin sinueux vers d’autres manières d’habiter dans ce vallon agricole encore fortement imbriquées à nos usages de l’énergie.

Pour ce nouveau voyage estival, nous quittons le paysage du pétrole et du plastique de Martigues pour suivre les courants et les fils de l’électricité du côté de Saint-Chamas.
En chemin, nous croiserons des histoires d’eau, de forces motrices, de réseaux, de production, de circulation et de distribution. Nous rencontrerons les mémoires, les savoirs et les gestes de passionnés d’histoire, de super bricoleurs un peu ingénieurs, d’éleveurs et d’agriculteurs parfois chasseurs. Nous discuterons avec des pylônes et des moutons, des barrages et des canaux, des machines et des oliviers.
Au sein du Centrale parc nous nous aventurerons dans un grand jeu de redirection, pour nous charger à bloc dans une énergie de groupe et tenter de nous débrancher d’un quotidien énergivore.
La lumière pourra alors s’éteindre et laisser les étoiles prendre le relais…

Informations pratiques

  • 06 - 07 juillet 2024

Informations et billetterie à venir

Inscription Prix libre