Les Gammares

Un collectif citoyen qui s’organise autour du Ruisseau

Année de naissance : 2019

Objectif : prendre soin du ruisseau

Emblème : le gammare, mini-crevette bio-indicatrice

Terrain d’emprise : de Septèmes-les-Vallons jusqu’à la tour CMA-CGM à Marseille

Moyen d’action : partage des connaissances et actions communes en vue de participer à la restauration écologique du fleuve côtier

Devise : “Un ruisseau urbain est un bien commun précieux aussi bien pour les humain·e·s que pour les espèces non-humaines.“


Membres actuels : structures associatives, réseaux d’entreprises, artistes, habitant.e.s motivé.e.s → Le Bureau des guides du GR2013, la coopérative Hôtel du Nord, l’ApCAR – Association pour la cité des arts de la rue, les CIQ riverains, les AAA (Association des Amis des Aygalades), l’association AESE (Action Environnement Septèmes et Environs), l’association Jardinot et l’école de jardinage du jardin des cheminots, les artistes-voisins, le Collectif SAFI, Cap au Nord Entreprendre.

Le ruisseau des Aygalades doit être reconsidéré comme un véritable cours d’eau à part entière. Il a longtemps souffert de sa réputation. Afin d’y remédier, le collectif des Gammares cherche donc à agir sur ces représentations. À travers des projets artistiques, des balades, des chantiers d’insertion pour le réaménagement des berges, le fleuve côtier émerge petit à petit comme cours d’eau dans les imaginaires collectifs.

Seul un engagement collectif populaire prenant en compte la variété des besoins de tous·tes les riverain·e·s peut assurer la stabilité politique et sociale nécessaire au bien-être du ruisseau. Le collectif des Gammares engage et relie des actions communes comme des fêtes, des ramassages, des moments de rassemblements afin que tous·tes les acteur·trices puissent se rencontrer et fabriquer ensemble une communauté concernée par les enjeux du ruisseau.

Prendre soin du ruisseau demande des savoirs divers, multiples, complexes. Collecter et partager des connaissances sur le ruisseau, de la petite à la grande histoire, est un des objectifs du collectif des Gammares pour se fabriquer une culture commune. Gazettes, cahiers pédagogiques, conférences, enquêtes partagées, à travers le ruisseau, c’est toute l’histoire industrielle du bassin versant des Aygalades et l’histoire arrière-portuaire de Marseille qui se déplie.

Veiller sur la cohérence des projets et des différentes politiques publiques de l’eau est essentiel puisque le ruisseau est aujourd’hui intégré à des projets de restauration écologique. Le collectif  favorise la rencontre des  considérations techniques et des dynamiques locales afin que le dialogue laisse place à des décisions en toute conscience.