La profondeur du temps

Entre la perspective macroscopique du temps long et celle microscopique du présent, Caspar et Elsa vous invitent à une exploration à travers les époques géologiques pour mieux comprendre l’histoire climatique de notre planète et la relier à notre quotidien, en toile de fond le paysage singulier de l’étang de Berre.
Au cours de cette marche de 4,9 km, nous retracerons les 490 millions d’années écoulées depuis que la vie est apparue hors des océans pour coloniser la croûte terrestre. Dans ce voyage à travers les cinq extinctions massives qui ont profondément altéré le climat, la flore et la faune terrestres et marines, nous assisterons à la formation des premières forêts, ensevelies pendant soixante millions d’années pour devenir le charbon que nous brûlons aujourd’hui dans les hauts fourneaux de l’usine d’ArcelorMittal pour la production d’acier et de fonte.
En longeant le littoral, nous contemplerons le travail invisible des cyanobactéries et autres planctons, qui absorbent le dioxyde de carbone et se déposent dans les fonds marins pendant une grande partie du Mésozoïque, formant ainsi d’immenses poches de matières carbonées transformées en bitume, en plastique et en kérosène dans les raffineries.
Dans cette balade entre passé géologique et futur incertain, les indices de ce passé lointain se fondent dans nos paysages. Alors, que nous réserve le prochain kilomètre ?  

Caspar et Elsa Noyons, originaires d’Amsterdam, ont suivi des études en architecture et en art. Caspar se spécialise dans la création de maquettes, de dessins et d’installations qui illustrent les grands concepts scientifiques tels que l’évolution et la cosmologie, en utilisant un langage poétique et mythologique. De son côté, Elsa explore les éléments de son environnement proche et observe leur évolution lente. Elle affectionne particulièrement la création de jeux d’exploration sur des territoires spécifiques, invitant d’autres à y participer pour confronter différentes manière de regarder. Actuellement, ils résident et travaillent à Marseille.

Informations pratiques

  • 20 avril 2024 – 10h-15h

10h-15h, non loin de l'étang de Berre (infos à venir) Prévoir eau, pique-nique et bonnes chaussures.

Éclairs verts dans le bitume

Venez découvrir les secrets cachés des plantes sauvages fissuricoles qui poussent dans les brèches urbaines des recoins des rues, tout en plongeant dans l’histoire du quartier Vauban. Angelika, notre guide biologiste vous entraînera dans une série de petits jeux et d’exercices pour semer des idées vertes dans les quartiers. on terminera la virée par une jolie ascension à travers un petit sentier escarpé sur la colline de Notre-Dame, préparez vos baskets !

Après son master en biologie, Anjelika Solé part étudier les singes dans une forêt indienne puis les dauphins et les tortues marines en Mer Rouge en Egypte. Désormais médiatrice scientifique au Muséum de Marseille, elle anime de multiples sorties découverte de la biodiversité urbaine.

Une balade proposée dans le cadre du festival « La voie est belle » de la mairie du 6&8.

Informations pratiques

  • 13 avril 2024 – 14h-16h

Départ : 14h devant le Centre Municipal de Vauban au 114 boulevard Vauban 13006 Marseille Retour au même endroit à 16h Prévoir eau et bonnes chaussures.

Le sauvage en ville

Suivez le guide à la découverte du quartier, de ses particularités, et de ses habitants: les mousses, lichens, plantes, oiseaux, insectes, etc… La ville n’est pas que notre domaine, la vie sauvage s’y invite toujours, et de plus en plus. Avec notre aide, ou à notre insu… Un aspect qui ne peut plus être négligé dans le développement urbain et qui peut apporter bien des avantages et curiosité. Pas toujours facile à voir ; venez ouvrir l’œil !

Photographe/vidéaste, naturaliste et médiateur scientifique, Yoann Thubin travaille depuis plusieurs années à faire découvrir les sciences et les milieux naturels à travers l’image, l’immersion, l’échange et les arts visuels.

Une balade proposée dans le cadre du festival “La voie est belle” de la mairie du 6&8

Informations pratiques

  • 16 mars 2024 – 14h-16h

Départ : 14h à l'entrée du Parking de la Maison des Sports de Bonnefon Retour à 16h au même endroit

En voisinages

Biotope urbain et convivialités : d’un milieu sécrété par les habitants à un milieu programmé et façonné par la techno-structure. Raphaël vous propose une traversée des métamorphoses urbaines engendrées par Euroméditerranée, serpentant entre les chantiers et gratte-ciels comme des interstices et vestiges urbains. 

Jardinier poète et artiste marcheur, habitant de la Cabucelle Marseille 15ème depuis 1999, Raphaël Caillens est un témoin à ce titre de la transformation urbaine du secteur d’Euroméditerranée et de ses marges.

Informations pratiques

  • 09 mars 2024 – 9h-16h

Départ à 9h à la station de métro Capitaine Gèze.  Arrivée au parvis du FRAC-Sud à la Joliette vers 16h Prévoir un pique nique, eau, bonnes chaussures

Sunrise

Un concert bivouac du samedi 18 mai au dimanche 19 mai 2024

« Nous habitons des sols divers, des territoires inégaux, des mémoires particulières mais nous regardons tous·tes le même lever de soleil. »

Une expérience de désorientation pour ressentir et se raconter d’autres histoires de ville… Cela commencera par une veillée, premier partage de goûts, de sons et de récits. Après quelques heures de sommeil en mode bivouac, la marche démarrera dans la nuit jamais noire et rencontrera rapidement le massif. Débutera alors l’ascension, pour entrer dans le nocturne avec nos corps. Au sommet deux ciels scintillent, celui des étoiles et celui de la ville. La musique pourra naître, tendue vers l’aurore, variations dans la recomposition lente du paysage. Alors, éveillé·es par un concert à l’affût de nos perceptions, nous écouterons le soleil se lever sur Marseille. Une invitation à contempler et revisiter, par ce geste simple, nos liens à ce qui est, et reste, notre espace de vie.

En préparation de ce lever de soleil partagé, le Bureau des guides et le collectif SAFI proposeront, le samedi 4 mai de 10h à 16h au GRAIN de la Vallée, une balade-atelier autour de la cueillette et de la macération des plantes de la vallée de l’Huveaune. Ces préparations botaniques et gustatives contribueront à la veillée et à la marche nocturne. (Infos à venir)

Avec Juri Caneiro, le collectif SAFI, les artistes, agricultrices, associations et habitant·es actif·ves au GRAIN de la Vallée. Conception et production Bureau des guides du GR2013.
En partenariat avec le GRAIN de la Vallée et avec le Sunrise Project développé en Toscane par les organisations italiennes La Fattoria di Germagnano et CasermArcheologica 

Dans le cadre de la Biennale des écritures du réel #7 proposée du 20 mars au 25 mai 2024 proposé par le Théâtre de la cité –> www.theatrelacite.com


Informations pratiques

  • 18 - 19 mai 2024

Nécessite une bonne condition physique et un équipement adapté à la randonnée. Tente fournie par le Bureau des guides, sac de couchage et matelas non fournis. Bivouac prévu de 22h30 à 3h du matin. Heure de fin dans la matinée. 20 € - repas + petit déj. inclus Dès 14 ans

Paysages usagés : exposition, conférences et marches

Du 09 février au 02 mars 2024

Après dix années d’observation photographique des paysages de la métropole marseillaise depuis le sentier de grande randonnée GR2013, l’exposition Paysages Usagés propose de découvrir cette œuvre collaborative à travers une installation qui met en scène cette ressource documentaire avec les archives du projet, où les récits des « adoptants » des points de vue se mêlent aux interviews d’auteurs et penseurs invités à commenter les images.

L’IMVT ouvrira ses portes au public pour proposer 4 temps de conversations, afin d’apprendre ensemble à lire l’évolution de nos paysages métropolitains.

Au programme un vendredi soir de conférence avec des invités suivi d’une balade le lendemain pour découvrir certains points de vues du territoire à partir du regard d’étudiant·es en architecture accompagnés des conférenciers et de Nicolas Memain.

Conférences à l’IMVT

9 février : Paul-Hervé Lavessière, géographe et urbaniste & René Borruey, architecte et historien

16 février : Sabine Barles, professeure d’urbanisme et aménagement & Matthieu Duperrex, philosophe et auteur

23 février : Frédérique Mocquet, architecte et chercheuse & Baptiste Lanaspeze, éditeur et auteur

1er mars : Sarah Vanuxem, autrice et chercheuse en droit & Véronique Mure, botaniste et ingénieure en agronomie

Exposition au Centre Photographique

En parallèle de ce cycle (re)découvrez l’exposition Paysages usagés de Geoffroy Mathieu et Bertrand Stofleth.

CENTRE PHOTOGRAPHIQUE MARSEILLE
74 rue de la Joliette, 13002 Marseille
du mercredi au samedi de 14h à 19h.

Marches dans les paysages

ENTRE-DEUX VILLES : 4 balades qui se jouent à minimum 5 joueur·ses au cours d’une journée d’hiver entre deux villes situées sur le GR2013, le lendemain d’une conférence à l’IMVT avec des chercheurs-commentateurs de l’Observatoire Photographique des Paysages.

Dates :

samedi 10 février : entre Aubagne et Marseille par la vallée de l’Huveaune,une marche de Napollon à la Penne-sur-Huveaune.

samedi 17 février : entre Vitrolles et Aix à travers le plateau de l’Arbois, une marche de Aix-TGV à la Duranne. ( inscription )

samedi 24 février : entre Vitrolles et Martigues en suivant les eaux de la Cadière, une marche de Pas-des-lanciers à Marignane. ( inscription )

samedi 2 mars : entre Châteauneuf-les-Martigues et Lavera à travers le massif du Rove, une marche du Bolmon à la plaine de Saint-Julien. ( inscription )

Vous pouvez choisir entre plusieurs rôles dans le jeu :

L’Adoptant·e

Vous êtes habitant•e d’une des communes traversées par le GR2013.

Choisissez l’un des 70 points de vue de l’Observatoire Photographique des Paysages.
Tous les ans rendez visite à votre point de vue, seul ou entre ami•es, et réalisez la reconduction du point de vue que vous avez adopté.
De temps en temps rejoignez les photographes ou l’apéro-diapo au cours duquel vous pourrez présenter vos observations et échanger avec d’autres adoptants.

L’Étudiant•e

Vous êtes étudiant•es à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Marseille.

Choisissez un « entre deux villes » qui vous inspire dans la métropole marseillaise.
Identifiez les points des vue de l’Observatoire Photographique du Paysage qui s’y trouvent.
Explorez, documentez, questionnez ce que vous voyez en allant arpenter.
Elaborez un itinéraire de moins de 10 km qui raconte votre enquête et vos désirs.

Le ou la Chercheur·se

Vous êtes  un chercheur qui aime frotter son champ de recherche au territoire 

Vous avez contribué à mettre en réflexion les 10 ans de points du vue de l’Observatoire Photographique du Paysage.
Choisissez l’un des itinéraires des étudiant•es dans lequel se trouve quelques points de vue des adoptants.
Mettez-vous en attention sensible des paysages et des histoires qui vous seront partagés.
Entrez dans la conversation quand cela vous semble opportun.

L’Artiste-marcheur•se

Vous êtes l’un des artistes-marcheurs du Bureau des guides.

Vous avez beaucoup arpenté la métropole marseillaise.
Vous aimez rencontrer des savoirs divers, improviser des conversations situées, accompagner la pensée chercheuse et l’exploration apprenante.
Assemblez les itinéraires des étudiant•es, les réflexions de chercheurs, les rencontres fortuites et les conversations furtives.

Vous

Vous êtes le·a lecteur·trice de ces règles du jeu.

Vous avez vu ou avez envie de voir l’exposition Paysages usagés.
Vous aimez les chemins buissonniers et les écoles sans murs.
Venez contribuer à usager nos paysages avec vos pieds, vos regards, vos savoirs!

Ce cycle de conférences et de marches est proposé conjointement par l’ensa•marseille, l’ENSP, l’IUAR et le Bureau des guides du GR2013 à l’Institut Méditerranéen de la Ville et des Territoires (IMVT).

Informations pratiques

  • 24 février 2024
  • 02 mars 2024

Renouer avec la canne

Travail collectif avec la canne de Provence

La canne de Provence accompagne nos sociétés depuis la nuit des temps. De la canisse au calame, les objets et les gestes issus de ce compagnonnage sont nombreux. Pourtant, depuis plusieurs années, la canne est devenue envahissante, notamment le long des berges et dans les milieux humides. Elle a ainsi été récemment qualifiée d’« indésirable » par l’UICN. De nombreuses études montre que l’approche de sa gestion par la destruction favorise en fait sa propagation par la dispersion et la stimulation de ses rhizomes. 

Ce chantier thématique invite donc à explorer l’hypothèse de vivre avec la canne. 

A partir de sa collection d’outils (en cours d’élaboration), le Collectif SAFI nous invite à couper, refendre, mettre en forme et valoriser ce bio matériau, mais aussi à (re)découvrir les techniques d’une gestion vertueuse pour renouer avec la canne, cette plante pleine d’avenir, si on apprend à dialoguer avec elle.

Participer au futur aménagement de la cascade N° 2, en partageant 3 techniques de tressage de la canne :

  • Le canissos : réaliser un panneau tressé en éclisses de canne
  • Le tressage flou , un tressage à plat qui se transforme, selon l’espace qui l’accueil en cloison à clair voie, en auvent, ou en volume type cabane.
  • un volume, tressage à partir d’un gabarit pour fabriquer une forme précise

Ce workshop s’inscrit dans le cadre des actions portées par le collectif de Gammares qui réunit des associations et acteurs actifs le long du ruisseau des Aygalades à Septèmes-les-Vallons et à Marseille. 

il fait partie des actions soutenues par l’EPAGE HuCa et a également vocation à tisser des liens entre communautés riveraines des fleuves côtiers Aygalades et Huveaune.

Informations pratiques

  • 04 - 05 mars 2024

Rendez-vous à 9h au parking de Cité des Arts de la Rue : 225 avenue Ibrahim Ali, 13015 Marseille Ou 9h30 : directement sur le lieux de cueillette à Saint Victoret : https://maps.app.goo.gl/ycNFStSe7jEw41d39 Programme Lundi 4 mars 9h30 - 12h30 : cueillette de canne 12h 30 - 13h30 : déjeuner sur site (prévoir pique-nique) 13h30 - 17h : retour à la cité, mise en oeuvre collective Mardi 5 mars 9h : Accueil sur le parvis de la Cité des arts de la rue 9h15 -17h : Suite, mise en oeuvre de la canne. Matériel à prévoir Sécateur, opinel, paire de gants en cuir et vêtements de travail (manches longues) adaptés à la météo. Pique-nique. ( le 2ème jour restauration possible sur place, env.10 euros) Si vous envisagez de participer à cet atelier qui s'étale sur une durée de deux jours, veuillez vous engager à être présent(e) durant la totalité du workshop.

Penser à partir du paysage

Lieu et espace d’expérience où nous vivons, percevons et pensons, témoin des transformations du monde, des crises qui le traversent et des interactions qui s’y déploient, le paysage est un milieu où cohabitent humains et non humains, en même temps que « le miroir d’aspirations et de nouvelles pratiques pluridisciplinaires ».

Le Bureau des guides s’associe à Opera Mundi pour proposer deux conférences marchées chaque année : une au printemps et une à l’automne afin que la pensée raisonne dans les paysages.

Dimanche 26 novembre 2023 / 9h30 -16h30 
Géo-politique des sens autour de l’Étang de Berre

Elsa Dorlin, philosophe, directrice de recherche au CNRS, professeure à l’Université Toulouse-Jean Jaurès

Antoine Devillet, chercheur en écophilosophie

Elsa Dorlin invite à repenser le soin depuis une histoire politique des sens. Ou comment porter attention à la façon dont les vulnérabilités sont distribuées socialement et géographiquement autour de l’Étang de Berre. Une journée marchée et conversée en partenariat avec Le Bureau des guides – GR 2013.

Dimanche 26 mai 2024
En lisière des ports – Ports de Marseille

Benedikte Zitouni, sociologue, professeure à l’Université Saint-Louis–Bruxelles

Antoine Devillet, chercheur en écophilosophie

Ces conversations marchées font partie de la saison de conférences et ateliers pluridisciplinaires d’Opera Mundi DE L’EAU De la terre aux océans.

Dimanche 22 mai 2022
Marcher avec le Paysage avec Alexis Zimmer, historien de la santé et de l’environnement 

Les territoires et milieux dans lesquels nous vivons nous font. Il convient de prendre cet énoncé de façon littérale. Ces milieux façonnent nos imaginaires, nos modes de pensée et de sentir, mais aussi nos corps, nos biologies, nos santés. L’enjeu de cette balade est de nous rendre sensible à la façon dont, très concrètement, nos organismes et nos environnements se façonnent réciproquement et à la façon dont les histoires réciproques de nos sociétés et de nos environnements permettent d’en saisir certains aspects.

Informations pratiques

  • 26 mai 2024

Tout public, à partir de 15 ans – Gratuit Pique-nique tiré du sac